Décrypter l’intelligence vivante de l’émotion

Auteur/autrice : Maïté Pecqueur

Santé et Emotions, Hors Série du journal Le Monde

Vient de paraître : Le Guide Santé des Emotions

Quand Le Monde et La Vie s’associent pour parler de la Logique Emotionnelle, cela donne un hors série de la collection Sens et Santé intitulé : « Le Guide Santé des Emotions ». Vous y découvrirez près de 150 pages de présentation de la Logique Emotionnelle, extraites de « Ma Bible des Emotions », mises en valeur et illustrées de façon très pédagogiques. 
L’intention est clairement annoncée: comment la connaissance du processus favorise l’équilibre émotionnel et donc la santé. Une bonne lecture d’été accessible à tous et à transmettre à tous les curieux !
Belles vacances à toutes et tous
Catherine Aimelet-Périssol et l’équipe de l’ILE

Qui suis-je ? Expérimenter la forme affirmative …

Juin 2021

Avez-vous déjà porté attention à la forme des réponses que vous apportez aux questions banales du quotidien ou aux propos que vous formulez dans vos notes professionnelles ?
La forme négative vous est-elle familière pour exprimer vos sentiments, vos actes ou vos idées ?

« Je ne suis pas en forme ce matin…
« Je n’ai pas bien dormi cette nuit…
« Je ne suis pas passionnée par cette émission, ce livre, cet article…
« Je n’ai pas terminé ce dossier…
« Je n’ai pas lu ton mail…
« Je n’ai pas réussi à clarifier ce point…
« Je ne suis pas d’accord avec cette stratégie, cette décision…
« Je ne partage pas ton point de vue…
« Je n’ai pas le temps de …
« Je n’aime pas ton costume…
« Je n’apprécie pas ce plat…
« Je n’ai pas… Je ne suis pas… Je ne partage pas … Je n’aime pas… »

Utiliser la forme négative, c’est exprimer ce qui n’est pas, ce qui manque, comme un creux, une faille, un vide, un gouffre, un abysse, … qui pourrait être aussi un abri, une tanière, une grotte, une caverne, un repli …

Utiliser la forme négative, serait-ce donc une forme d’évitement, de zapping, de raccourci, de facilité, de solution de paresse au regard de l’effort que représenterait une forme affirmative ? Affirmation de ce qui est déjà là, de ce que j’ai déjà, de ce que je suis au présent, de ce que j’aime, de ce que je partage, de ce que j’ai déjà fait ou réussi, de ce que j’apprécie en ce moment…
Forme affirmative à ne pas confondre avec la forme positive ! 
Où « Je ne suis pas en forme ce matin » se traduirait en « Je suis en forme ce matin » !

La forme affirmative exige de l’attention, de l’application, de la délicatesse, du soin, un peu de zèle et de la diligence dans le choix du mot qui me définit, me reflète, me qualifie…
« Je suis un peu raide ce matin », « J’ai dormi cinq heures cette nuit », « J’ai écrit la moitié de cet article », « J’ai déjà rédigé trois pages », « J’ai entendu ou je comprends tes arguments : les miens sont les suivants… », « Je préfère ton costume bleu », « J’ai déjà trois réunions. Mon emploi du temps est complet ce matin. Que pourrais-tu proposer d’autre ? » …

La forme affirmative est celle que choisit la voie du désir, celle qui construit pas à pas, qui cherche la justesse, qui donne du goût à l’existence, du sens et de l’ambition à nos choix…
Elle procure une grande satisfaction et c’est celle qu’apprécie notre corps et notre cerveau !

Qui suis-je finalement ?
J’ai choisi pour l’illustrer un extrait du dernier livre d’Edgar Morin « Les souvenirs viennent à moi » : « …Je suis un Tout pour moi, tout en n’étant quasi rien pour le Tout. Je suis un humain parmi huit milliards, je suis un individu singulier et quelconque, différent et semblable aux autres. Je suis le produit d’évènements et de rencontres improbables, aléatoires, ambivalentes, surprenantes, inattendues. Et en même temps, je suis Moi, individu concret, doté d’une machine hypercomplexe auto-éco-organisatrice qu’est mon organisme, machine non triviale, capable de répondre à l’inattendu et de créer de l’inattendu. Le cerveau donne à chacun l’esprit et l’âme invisibles au neuroscientifique qui analyse le cerveau, mais émergeant en chaque humain dans sa relation avec autrui et avec le monde. »

Maïté Pecqueur
Psycho praticienne et co-autrice du livre « La vie secrète des émotions »

Coaching et émotions

« Coaching et Émotions » vous donne des clefs pour décoder les besoins réels de vos clients et les accompagner dans la compréhension de leurs mécanismes comportementaux.

  • 4 jours pour décrypter ce qui le plus souvent reste caché et peut bloquer le processus d’accompagnement.
  • 4 jours en 2×2 jours à un mois d’intervalle pour avoir le temps d’intégrer et d’expérimenter la Logique Émotionnelle : une grille de lecture innovante, très accessible et super efficace comme en témoignent les nombreux coachs qui ont suivi cette formation.

Témoignages de coachs recueillis à l’issue des précédents stages :
« J’ai découvert une démarche d’une grande richesse, qui tient compte des dernières recherches en neurosciences, qui fait le lien avec d’autres approches très utilisées en entreprise et qui optimise vraiment la relation d’accompagnement »
«  J’ai appris à identifier les besoins qui se cachent derrière les émotions et à décoder les premiers signaux de réactivité, ce qui me permet d’alerter mon coaché sur les risques qu’il prend s’il n’en tient pas compte…
une façon efficace de le faire progresser sur une voie relationnelle plus humaine et plus profitable … »

L’enjeu pour le coach ou l’accompagnant est de prendre en compte de manière distanciée et pertinente la dimension émotionnelle de leurs « coachés » pour leur permettre de dépasser leurs automatismes, de progresser en conscience  et de rendre plus fluides leurs relations interpersonnelles et professionnelles.

Informations et inscription auprès de Clothilde Marciano : clothilde.marciano@gmail.com

Cette semaine, j’ai joué au loto

Cette semaine, j’ai joué au loto

Cette semaine, j’ai joué au loto et je n’ai pas gagné ! Mais cette fois-ci, allez savoir pourquoi !…, je me suis interrogée : quel est l’enjeu derrière cette espérance de gain ? Que me manque-t-il de si important ? Finalement « de quoi ai-je réellement besoin pour vivre » ?

Et je me suis mise à écrire ces quelques lignes.

 Pour vivre, finalement, je n’ai pas besoin de grand-chose : un peu de nourriture, si possible variée et équilibrée, un peu de sport, de la danse et du mouvement, pour garder le corps en bonne santé.

Quoi d’autre ? Peut-être un toit et quelques vêtements pour me protéger des intempéries et avoir chaud. Je me suis alors demandée d’où viendrait cette nourriture, ce toit, ces vêtements ? Suis-je en mesure de les produire moi-même ou ai-je besoin des autres ? « Vivre » m’est alors apparu subitement plus exigeant ou plus complexe que prévu.

« Bien vivre » ou « vivre le mieux possible » s’est imposé, vite remplacé, comme une évidence, par « vivre pleinement ». Ainsi ma question est devenue : « De quoi ai-je réellement besoin pour vivre pleinement ? »

La liste de mes besoins s’est soudainement allongée ! Vivre à l’abri des dangers, sans être menacée. Vivre intelligemment, généreusement, passionnément. Aimer ma famille. Rencontrer des gens. Explorer la planète. M’émerveiller de sa beauté. Exercer ma créativité. Apporter ma contribution au monde… et beaucoup d’autres choses encore.

Pourquoi formuler tant de besoins qui ne semblent pas indispensables de prime abord pour vivre mais qui me sont pourtant bien nécessaires ? Se pourrait-il que ce que je nomme « besoins » soient plutôt des solutions que j’ai mises en place en écho à un besoin plus vital, plus archaïque : celui de me sentir plus vivante ?

Vivre à l’abri des dangers serait une solution pour satisfaire mon besoin de sureté.

Aimer ma famille ou rencontrer des gens seraient des solutions pour satisfaire mon besoin d’appartenance.

Vivre généreusement, pour satisfaire mon besoin d’harmonie.

Vivre intelligemment et passionnément, pour satisfaire mon besoin de différence et de sens.

Explorer la planète, mon besoin de liberté. M’émerveiller de sa beauté, mon besoin d’harmonie. Exercer ma créativité, mon besoin d’initiative personnelle …

Besoins, nés de mon besoin vital d’existence, transformés en désirs, sources de mes motivations à entreprendre, agir, choisir … Mais aussi parfois sources de mécontentement à force de vouloir contenter mes désirs à tout prix ! Ou sources d’habitudes qui pourraient se transformer en addictions …

Je ne sais pas si je vais rejouer au loto la semaine prochaine mais je sais que je vais revoir la liste de mes désirs en prenant en compte ce que j’ai déjà mis en place pour vivre pleinement ! A moi ensuite de savourer ou de modifier en conscience ce qui mériterait de l’être au regard de ma vision d’une vie « pleine ».

Si vous aussi, vous souhaitez connaitre les mécanismes qui président à vos choix de vie , comprendre au nom de quoi vous faites ce que vous faites, je vous invite vivement à participer au module « La voie du désir » : 2 jours pour faire le point en toute sécurité et bienveillance, guidées par deux animatrices expérimentées en Logique Emotionnelle : Sylvie Alexandre-Rochette et Catherine Le Sage.

Maïté Pecqueur
Praticienne en Logique Emotionnelle

La vie secrète des émotions

de Clothilde Marciano et Maïté Pecqueur
(Eyrolles 2020)

Nous sommes tous baignés d’émotions. Il nous arrive aussi de trébucher, d’être pris dans la tourmente émotionnelle, ce qui ne nous semble pas si grave puisque, une fois la tempête passée, nous nous relevons et poursuivons notre route…


Mais ces ressentis peuvent devenir pesants, voire nous « pourrir » la vie.
Et s’il suffisait de reconnaitre le besoin fondamental qui se cache derrière un comportement réactif pour sortir de nos boucles infernales ?

Extraits de la préface de Catherine Aimelet-Périssol

Lorsque Maïté Pecqueur et Clothilde Marciano m’ont sollicitée pour écrire cette préface, j’en ai éprouvé beaucoup de joie et de reconnaissance. A plusieurs titres. D’abord j’ai retrouvé chez elles l’élan qui m’habitait en écrivant, il y a vingt ans maintenant, « Comment apprivoiser son crocodile ». J’y mettais en évidence le principe fondamental du mouvement corporel de l’émotion, initial et vital, à l’origine de nos habitudes comportementales. Ensuite parce que témoigner de ce sujet me semble terriblement urgent dans notre monde de plus en plus happé par le mythe de la performance individuelle et de la satisfaction immédiate. Enfin, parce qu’elles sont devenues des amies dans l’étude et la transmission du langage émotionnel. 

A l’époque où je pratiquais la médecine générale, j’ai pu réaliser le désarroi affectif de mes patients...
...Même en volant quelques instants pour les écouter, toute une part d’eux me demeurait incompréhensible. L’approche psychologique des émotions ne m’aidait guère... La peur, la colère ou la tristesse n’étaient-elles que les conséquences de nos apprentissages relationnels ? ...

De belles rencontres comme celle d’Henri Laborit, l’observation, l’art de l’écoute et l’étude surtout m’ont aidée à comprendre que l’émotion a rapport au langage de la vie elle-même, à la biologie... 

… Il ne s’agit plus de se contenter d’acquérir une intelligence émotionnelle. Il s’agit de réaliser que l’émotion est un processus et c’est bien lui qui est intelligent !En d’autres termes, c’est à notre esprit, doué de formidables capacités de raisonnement, d’imagination, de créativité, d’admettre que nos émotions ont un langage et qu’elles ont une intelligence à prendre en considération si nous souhaitons être mieux dans notre peau et surtout, construire de plus saines relations avec les autres et la nature...

...Au fil des pages, chacun pourra découvrir sa nature, la logique de ses émotions, sa façon d’être au monde et d’être en relation avec les autres......Vivre, c’est apprendre à donner sens à ce qui est présent et existant. A commencer par soi ! Eclairer d’abord sa lanterne pour agir sainement envers soi, les autres et le monde. 

A travers cet ouvrage, Maïté et Clothilde nous invitent à suivre le mouvement, joyeux et libérateur, d’une danse, d’un face à face corps-esprit, à l’origine de notre véritable responsabilité. Car, même s’il nous semble que nous sommes émus pour un rien, nous ne sommes jamais émus pour rien.

Catherine Aimelet-Périssol, Décembre 2019


Les auteures

Formées à la Logique Émotionnelle® par le Docteur Catherine Aimelet-PérissolClothilde Marciano et Maïté Pecqueur sont formatrices dans le monde de l’entreprise. Elles accompagnent aussi les personnes sur la connaissance du processus émotionnel.

Pour en savoir plus sur les auteures :
www.laviesecretedesemotions.com

Vous pouvez télécharger un extrait ou feuilleter le livre :