Décrypter l’intelligence vivante de l’émotion

Le cadeau de la vie

Des cadeaux, la vie nous en offre à maintes occasions. Il y a ceux qui fêtent les anniversaires – de naissance, de mariage… -, ceux qui célèbrent nos réussites – diplômes, création d’entreprise… – et ceux qui marquent, un peu partout dans le monde, l’esprit de Noël.

Tous ces cadeaux que nous offrons ou recevons s’inscrivent dans le monde matériel. Mais il en est d’autres, moins visibles, plus subtils dont nous entendons parler dans cette phrase « il y a un cadeau derrière ».
Derrière une situation, ou une expérience, dans laquelle nous nous sentons déstabilisés, chamboulés.
Comme si, dans tout ce que nous traversons de difficile, il y avait « toujours » la possibilité d’une « bonne surprise » à découvrir dans l’instant comme une évidence, ou un peu plus tard, voire beaucoup plus tard, lorsque nous avons encaissé le choc ou sommes capables de prendre du recul.

Quel regard pose la LE sur ces épineux cadeaux de la vie ?

Un cadeau c’est « ce que l’on offre à quelqu’un à titre gracieux pour lui faire plaisir ». Dans le corps, et plus particulièrement dans le cerveau, le cadeau c’est celui qui active le circuit de la récompense nous permettant ainsi de gouter un état de satisfaction physique et psychique.
Partant de là, voir chaque évènement si désagréable soit-il comme un cadeau exprimerait le désir d’avoir toujours de la satisfaction (ou du bien-être).
Or, notre corps face à une situation inattendue ou non expérimentée, réagit à partir d’un contexte, somme de toutes nos expériences passées. Rien ne garantit que ce que le corps va éprouver soit « toujours » du côté du plaisir, et donc d’un cadeau à reconnaitre. Au contraire, selon ce que nous avons vu, entendu, touché qui nous fait nous sentir heurtés, bousculés, freinés etc… et selon la façon dont nous y répondons, nous pouvons faire l’expérience de l’inconfort, de la difficulté ou encore de l’ennui.
Et c’est en allant d’abord contacter ce qui se passe en nous, puis dans un second temps en observant ce que nous faisons, concrètement, avant d’écouter ce que nous nous racontons pour donner du sens à ce que nous avons vécu, que nous pouvons faire le tri entre ce qui est « bon, satisfaisant » pour nous et ce qui ne l’est pas.

Ce fameux « cadeau » qu’il faudrait voir dans chacun des événements que la vie nous donne à vivre n’est-il pas là ? Dans cette expérience sensible du vivant à l’intérieur de nous, de ce qui nous met en mouvement et qui nous apprend un peu plus chaque jour comment nous fonctionnons et comment nous pouvons prendre soin de nous dans l’instant.


Il n’y a rien à attendre de l’extérieur. Le cadeau nous nous l’offrons à nous-même en nous redonnant notre part responsable, et donc actrice, pour répondre en conscience à la situation dans laquelle nous nous sommes sentis déstabilisés.

A quelques semaines de Noël, je vous souhaite autant de cadeaux que d’évènements traversés.

cadeaux, esprit de Noël, récompense, satisfaction