Décrypter l’intelligence vivante de l’émotion

Étiquette : amour

Et si l’amour était plus que ce que nous croyons ?

9 juin 2016

Et si l’amour ne se réduisait pas à sa fonction affective, tellement soumise aux aléas émotionnels qui nous traversent et nous font douter d’être aimable, aimé, aimant ?

Et si l’amour était ce sentiment que nous pouvons faire émerger de soi, en soi pour peu que nous posions notre attention au bon endroit: au cœur de notre cerveau reptilien, le bienveillant, le soignant à partir duquel se déploient notre mémoire affective et nos sentiments.

L’amour témoigne alors d’une ouverture,  à soi comme nous sommes, aux autres et au monde.
L’amour est un bien trop précieux pour le laisser à la seule fluctuation de nos pensées conscientes nourries d’idéaux, de croyances, d’attentes et en conséquence de  ressentiments et de frustrations.

 
Comment la logique émotionnelle peut nous aider à mieux voir l’amour dans la vie.

Partie 1
Partie 2

Et si de l’amour, nous avions encore à apprendre ?

Conférence thématique animée par le Dr Catherine Aimelet Périssol le 14 février 2021 à 15 h

De l’amour, nous parlons le plus souvent sous le seul vocable affectif, un « j’aime/ j’aime pas » assez enfantin !
Utilisant le même terme pour évoquer l’autre et ses comportements ou sa coiffure, le chou-fleur ou la nouvelle rencontre pour laquelle notre cœur chavire !
Nous y mêlons notre confiance, notre identité, voire notre avenir.
L’affectif psychique semble recouvrir nos sentiments d’une couverture chargée de nous rassurer.Et si l’amour était bien plus que cet état idéal de confort ?
Et si la biologie nous donnait à voir que l’amour plonge ses racines dans le fonctionnement de nos cellules pour s’étendre, via le langage, dans un sens de responsabilité, celui du choix d’être ?
Alors l’amour, qu’il concerne soi, l’autre, une activité ou un avenir à bâtir, nous invite à retrouver son origine étymologique : aimer, c’est choisir, choisir ce qui est là, vivant, présent, confortable et même inconfortable !Nous pouvons renouveler notre rapport à l’amour et nous éloigner de sa seule forme affective, insuffisante pour voir l’ampleur de cette expérience.
Parlons-en ensemble le 14 février 2021.
Catherine Aimelet Perissol

Facebook, page de la Logique Émotionnelle