Décrypter l’intelligence vivante de l’émotion

Auteur/autrice : Institut Logique émotionnelle

Le guide Santé des Émotions

Hors-Série Sens & Santé – Le Monde

Voici sorti en kiosque le 24 juin, un hors-série Le Monde La Vie, sur les émotions.
Un guide santé des émotions dont près de 150 pages présentent la Logique Émotionnelle.


Il s’agit d’extraits de Ma Bible des Émotions, mis en valeur et illustrés de façon très pédagogiques.
L’intention est clairement annoncée : comment la connaissance du processus favorise l’équilibre émotionnel et donc la santé.


Une bonne lecture d’été et un bon hors-série à transmettre aux curieux
Belles vacances à toutes et tous.


Catherine Aimelet Périssol et l’équipe de l’ILE

Représentations ? Ressentis ?


Samedi 11 septembre 2021


Cher(e)s adhérent(e)s, chers amis de l’ILE

Après une pause estivale, qui nous l’espérons, sera/ a été reposante pour vous, nous proposons aux amis de la LE un événement sur un thème universel; nos représentations.

Nous vous invitons, le samedi 11 septembre 2021 toute la journée, à notre atelier de pratique sur le partage des représentations et des ressentis.

Dans son dernier livre « Le Cinéma Intérieur » (déc 2020), Lionel Naccache revenait sur le sujet de nos représentations c’est-à-dire la manière dont nous faisons monde en nous-même.

Représentations? Ressentis?

Représentations ? Ressentis ?
Quel est le lien entre nos représentations et nos ressentis ?
Comment ce que nous faisons, nos habitudes appellent nos ressentis et structurent nos représentations ?

Quel est le lien entre nos représentations et nos ressentis ? Comment ce que nous faisons, nos habitudes appellent nos ressentis et structurent nos représentations ?

Que savons-nous de la fonction et des mécanismes de nos représentations ?

Dès que nous sommes deux ou plus, il y a un sujet sur lequel nous sommes facilement en accord : nous nous représentons le monde différemment.

D’où une tendance à interpréter l’écart entre nos représentations comme un désaccord, l’opposition accord / désaccord étant source de beaucoup de tension. D’où la question de la notion même de comment nous accorder?

Comment écouter l’écart entre nos représentations et l’expression des ressentis associés, dans une posture LE ?

En matière de communication interpersonnelle, l’école de Palo Alto a proposé une théorie de la communication, dont est née la notion de « partage de représentations ».

Quel regard porte la LE, à partir de son ancrage biologique, sur le partage des représentations ?

Notre journée se déroulera dans un nouveau lieu convivial, dont l’équipement nous permet d’ouvrir cet atelier à la fois en présentiel et en distanciel dans de bonnes conditions.


Samedi 11 septembre 2021
Centre de conférence Meeting Village, sur la ligne 14 à la limite entre Clichy et Saint-Ouen.

Pensez à vous inscrire dès à présent, en adressant un mail à Olivier (ovidal@bluenterprises.net) ou Philippe (phbp@coris-magic.fr)

et à régler la somme de 100€ par virement sur le compte de l’ILE

(IBAN : FR76 1027 8062 2000 0204 1140 136 / BIC : CMCIFR2A ).

A très bientôt

Philippe et Olivier

Dépendances, addictions et attachements

Vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 mai 2021

Co-animé par Catherine Aimelet-Périssol et Sylvie Alexandre-Rochette

Trois jours pour comprendre le phénomène de dépendance et d’addiction. Trois jours pour découvrir le désir bio psychique sous-jacent et distinguer ce désir des moyens de le satisfaire. Trois jours pour initier un changement.

Manger, fumer, dépenser, vérifier, courir, penser, faire du sport, travailler, boire de l’alcool, conduire vite, se droguer, se sacrifier pour les autres, séduire, mettre sa vie en images sur les réseaux, tomber amoureux, attendre de l’autre…

La dépendance prend des formes variées, parfois même encouragées par la société. Mais quand manger pour vivre devient vivre pour manger, quand aimer pour vivre devient vivre pour être aimé, la souffrance nous avertit que notre corps demande à être, enfin, écouté.

Nous sommes tous concernés par un phénomène qui prend ses racines dans le fonctionnement du cerveau archaïque, ce qui explique la difficulté à changer. 
Comment se libérer ? Comment aider l’autre à se libérer ? Comment la connaissance du phénomène permet la transformation ?
 
Durant ce module, avec la grille de lecture de la logique émotionnelle, nous découvrirons que ces attachements ne sont pas là pour rien dans notre vie. Il ne s’agit pas de les justifier mais de leur donner du sens, non psychique mais biologique.
Ce passage est impératif : il permet de préciser la nature du désir d’existence qui presse vers cette addiction et de mettre en évidence la solution du cerveau pour le satisfaire, solution reconnue comme « seule façon » de satisfaire le désir. Cette conviction est si ancrée dans le corps que, même si nous sommes capables de raisonner avec lucidité sur la nocivité de cet attachement, nous demeurons le plus souvent hermétiques au changement.

Le module se déroulera dans une alternance de théorie, d’exercices pratiques et d’écoute sensorielle. Sans jugement sur l’objet de l’attachement, avec le courage d’observer comment nous nous enchaînons pour survivre avec les effets secondaires de ces habitudes, chacun pourra explorer une autre voie qui répondra au même désir, incontournable pour « persévérer dans son être » pour reprendre les mots de Spinoza.

Car si l’addiction est si prégnante, n’est-ce pas pour répondre à cette finalité d’Être

Pré requis : avoir participé au module « Émotions : quand c’est plus fort que moi »
(fondamentaux  de la LE), ou tout autre module.

Prix : 480 €

Émotions et Neurosciences


Co-animé par Catherine Aimelet-Périssol et Sylvie Alexandre-Rochette

La logique Émotionnelle est essentiellement fondée sur la logique du vivant, c’est-à-dire la biologique et les neurosciences. Pas étonnant puisque cette approche scientifique de la compréhension de l’émotion est la poursuite de la clinique médicale que Catherine Aimelet Périssol a exercée pendant des années. Dans cette voie, les signes et les symptômes servent à alimenter la réflexion plutôt qu’éviter, maitriser ou se soumettre à des forces qui nous dépasseraient.


Le cerveau a cette capacité étonnante à s’observer lui-même grâce à l’esprit de l’individu, et à en déduire son propre fonctionnement. Organe magnifique qui ne nous a pas encore dévoilé tous ses secrets. Nous en savons pourtant suffisamment pour comprendre les mécanismes émotionnels.


Telle est la proposition de ce stage, un voyage dans les méandres de la vie et sa régulation par l’homéostasie jusqu’à la fabrication de l’esprit et de la subjectivité.


Aujourd’hui où la tendance est de réduire la vie des organismes et de l’expérience subjective en formules biologiques, il est important de vraiment comprendre le sens biologique de l’émotion.  Comment et dans quelle intention le processus émotionnel se déroule-t-il ainsi ? Quelles sont les connaissances scientifiques qui permettent de le décrire : comprendre la douleur, la prise de décision, l’action, la mémoire, le sens de l’interprétation et des croyances…


Trois journées pour mieux connaitre son cerveau, cet organe au service du soin du corps dans son intégralité : les neurosciences nous invitent, puisque l’émotion est là, à lui trouver une raison d’être, un sens, voire un but ou une intention. Et d’y trouver un enseignement pour mieux nous guider dans nos vies !


Nul doute que la rencontre avec quelques grands noms des neurosciences pourront aider les participants à mieux comprendre la langue biologique et à entendre l’enseignement délivré par l’émotion !

Pré requis : avoir participé au module « Révéler le bon sens de nos émotions »
(fondamentaux  de la LE)

Prix : 480 €

Logique Émotionnelle et thérapie

Comment se passe un entretien thérapeutique en logique émotionnelle ?

Le travail se fait sur le présent. Même la mémoire du passé ou les projections sur le futur sont écoutées à partir de ce présent auquel nul n’échappe. Quoi que dise la personne, elle parle d’elle. Même quand elle est persuadée qu’elle parle de son entourage.

Quand la personne vient avec une situation aigüe et chargée en émotion, l’écoutant LE va prendre en compte le malaise et interpeller la personne sur la circonstance précise à partir de laquelle elle s’est sentie éprouvée.

Elle va lui permettre d’entrer en rapport sur l’instant avec ce malaise, sans jugement, sans attente.

Puis elle va regarder comment le corps et l’esprit de la personne se sont adaptés sur le moment à cette circonstance et enfin va donner du sens à cette adaptation vitale.


Nous appelons cela le tétralemme : quatre étapes regardées au ralenti qui se sont jouées dans le corps puis l’esprit de la personne sans qu’elle ait eu conscience que quelque chose de sa vie se jouait en elle !

Ce n’est que dans un deuxième temps que la conscience s’est manifestée, toujours empreinte de commentaires et d’interprétations.

Quand la personne vient hors d’une situation émotionnelle aigüe, le thérapeute va écouter comment le discours de la personne « parle logique émotionnelle » sans le savoir : ses mots, ses gestes, ses habitudes comportementales évoquent pour elle, sans qu’elle en ait forcement conscience, cette logique existentielle qui l’habite.

Il va donc l’accompagner sur cette découverte qui va aider la personne apprivoiser sa propre réalité, à mieux voir comment elle agit déjà avant de vouloir absolument que quelque chose change.

L’écoute thérapeutique en logique émotionnelle offre un cadre d’écoute en sécurité : durant tout l’entretien, la clarté est mise sur un processus vital qui loin d’être jugé, est regardé avec bienveillance et courage comme une ressource de vie.

Grâce à cette attention portée sur la dimension originelle de nos émotions, la personne peut commencer à regarder avec plus de bienveillance ses habitudes comportementales, cesser de se fuir, se juger ou subir son sort.

La confiance vient de cette attention portée au mouvement naturel du corps à partir duquel l’esprit se déploie.

Apprivoiser notre réalité corporelle ouvre le regard vers soi et vers les autres. Il ne s’agit pas de changer sa singularité mais de la reconnaitre avec simplicité pour pouvoir enfin, écouter celle des autres.

La logique émotionnelle est un art de vivre en accord avec soi, à la fois contraint par notre cerveau et libre dès lors que nous en connaissons les rouages.

Émotion et méditation

Co-animé par Catherine Aimelet-Périssol et Sylvie Alexandre-Rochette

Méditer son émotion

« J’ai envie de méditer, mais je n’y arrive pas : je ne tiens pas en place, j’ai des pensées qui m’agitent la tête et j’ai trop d’émotions. On me dit que c’est normal mais alors à quoi sert de méditer ? Je lis qu’on peut méditer avec son émotion, mais ça veut dire quoi ? » 

Peut-être, avez-vous l’impression que « quelque chose vous empêche » de découvrir cette voie de recentrage et vous trouvez ça dommage.

La logique émotionnelle est une pratique qui s’allie naturellement avec la pratique de la méditation : elle propose de méditer ses émotions. Non pas d’y penser, ni d’y réfléchir, ni de les chasser, encore moins de les maitriser ou à défaut de les subir. Non, elle vous propose d’entrer en rapport avec elles pour ce qu’elles sont, une expérience, un langage qui délivre un message.

Méditer, c’est être à l’écoute du mouvement émotionnel dans son sens vital, dans une forme de sécurité intérieure propre à soi, mais aussi dans son impermanence.

Méditer son émotion, c’est entrer dans la réalité de son existence telle qu’elle est, là, pour soi. C’est apprendre à faire la paix avec notre nature humaine.

La méditation nous ouvre à :

  • Ce que je vis ici et maintenant, présent à moi-même, au souffle, aux sensations et aux ressentis qui est ma réalité présente,
  • Ce que je suis, un corps vivant, éprouvant et respirant,
  • Qui je suis, un corps qui occupe une place,
  • Interdépendant de ce qui m’entoure,
  • Bienveillant, c’est-à-dire qui veille bien sur mes besoins fondamentaux, ceux de mon entourage et de mon environnement.

Pédagogie :

  • Des temps de méditation courte et longue, statique et en mouvement ;
  • Des étirements, de la marche méditative,
  • Des temps de silence et d’écoute de notre environnement,
  • Des exercices d’attention et de concentration,
  • Des partages d’expériences avec la grille de lecture de la Logique Émotionnelle.

Écouter vraiment avec la Logique Émotionnelle

Co-animé par Sylvie Alexandre-Rochette et Gérald Testé

Redécouvrez ce qu’est l’écoute dans sa valeur biologique !!!

Nous qui avons tant d’explications pour justifier en quoi les paroles des autres nous troublent et nous blessent parfois, savons-nous comment les mots nous affectent ? Qu’ils soient prononcés par une personne de notre entourage proche, professionnel ou via des médias, ces mots, ces simples mots ont, semblent-ils, le pouvoir de nous faire réagir, jusqu’à nous mettre hors de nous.


Touché ! Mais qu’est-ce qui est touché en nous ?

Nous parlons de nos valeurs, de nos croyances, de nos interprétations auxquelles nous adhérons au point qu’elles seraient nous. Alors l’autre devient une personne toxique, une personne à convaincre puisque notre point de vue est plus juste que le sien ou une personne face à laquelle mieux vaut se taire et subir.

Les mots de l’autre sont au sens littéral « inouïs », devenant inaudibles à nos oreilles.

L’écoute est devenue dialogue de sourds. Nous ne nous comprenons plus, nous ne nous entendons plus.

Conflits, évitements et rancœur persistent. Même nos tentatives de compréhension se heurtent à un mur, tant chez soi que chez l’autre.


La logique émotionnelle propose une autre voie dans laquelle la relation pourra se poursuivre dans le respect de chacun. Une voie qui se fonde sur la réalité corporelle qui précède le théâtre intérieur du psychisme et qui tient compte de l’inévitable résonance qui nous relie à notre environnement via nos 5 sens.
Écouter n’est pas qu’un geste psychique ou raisonné ; la parole est d’abord un cri, un son né du corps et donc destiné à répondre au désir d’existence et d’homéostasie, tant corporelle que psychique. Cette connaissance intime de notre être peut nous ouvrir à écouter vraiment.

  • Écouter n’est pas chercher l’accord, ni se comprendre ni résoudre un problème.
  • Écouter, c’est percevoir un autre et se laisser rencontrer, toucher pour agir au sein de la relation.
  • Écouter c’est offrir à chacun d’occuper sa place et juste sa place.

Présentation du séminaire :


Séminaire de 3 jours :


Pédagogie inter active fondée sur la grille de lecture de la logique émotionnelle
Alternance d’exercices, de débriefing, de démonstrations.


Chaque participant pourra travailler sur une situation personnelle qui sera éclairée par la grille de lecture LE afin de faciliter l’apprentissage d’une forme d’écoute plus juste.

Trois journées pour goûter ou regoûter :

  • L’écoute résonnante,
  • Le désir d’être écouté,
  • Le sens de ses habitudes d’écoute comme de non écoute,
  • Les ressentiments secondaires à ces habitudes,
  • La distinction entre la perception d’une parole et la sensation éprouvée,
  • L’effet intérieur sensoriel d’une parole en écho à une mémoire corporelle,

Une synthèse sera adressée aux participants après le séminaire.

Goûter la relation respectueuse

L’art d’être en relation quand les émotions s’emmêlent

Co-animé par Catherine Aimelet-Périssol et Sylvie Alexandre-Rochette

« Si tu n’as pas d’ennemis intérieurs,
les ennemis extérieurs ne sauraient te blesser »

Proverbe africain

Quand vous jugez la qualité de vos relations, vous êtes plutôt « top » ou « flop » ?
Vous vous dites qu’il y a quelque chose à améliorer avec l’autre : vos enfants, votre conjoint, vos collègues, votre supérieur… ou alors de vous à vous ?
 
OUI ! La qualité de nos relations dépend de la qualité relationnelle que nous entretenons avec nous-mêmes.
Nous pensons trop souvent que c’est l’inverse, et nous sommes vite enclins à juger ces autres qui nous pourrissent la vie, pensons-nous.
A moins que ce ne soit nous que nous jugions, nous nous en voulons et nous nous demandons alors de changer !
Sans savoir exactement comment…

Entre l’aspiration à développer sa nature librement dans son milieu, et la peur d’être rejeté et mal aimé, deux voix s’opposent en soi qui génèrent un conflit. Ce conflit se vit à l’intérieur de soi et tout autant dans notre relation avec l’extérieur.
 
Aveuglés et assourdis par cette discordance et l’urgence à retrouver l’équilibre par nos réactions de défense, nous évaluons mal, voire avons une méconnaissance totale de la façon dont l’autre nous perçoit. Et donc la même méconnaissance des conséquences de notre comportement sur la relation, sur l’autre autant que sur notre environnement.
 
Il est possible d’avoir une vision plus réaliste de notre rapport aux autres, et de grandir en bienveillance pour soi et l’autre.

L’objectif du stage est de nous aider à voir nos comportements automatiques, ceux que nous ne questionnons plus, que nous ne voyons plus, et que les autres voient. Ces habitudes comportementales peuvent générer un effet chez autrui, altérer nos relations ou nous discréditer à notre insu. Pour y arriver, nous oserons écouter ce que l’autre voit de nous et éprouve face à nous lorsque nous nous défendons. Les participants s’aideront ainsi les uns les autres à développer une meilleure qualité relationnelle.

Au programme :

  • Méditation en relation avec la Logique Emotionnelle (optionnel pour ceux qui le désirent)
  • Théorie des enjeux relationnels,
  • Exercices d’écoute résonante,
  • Jeux de rôle,
  • Prise de parole et prise de risque,
  • Accueil de la parole de l’autre,
  • Exercices corporels d’intégration

viendront nous soutenir dans notre démarche.

Plus j’intègre ce qui m’appartient et m’anime, plus je vais m’ouvrir à l’autre. Pus j’incarne mes valeurs, et plus j’accepte celles des autres. Là est la relation équitable !

Éclairés par cette nouvelle conscience de soi, nous pourrons développer l’art d’être en relation, et expérimenter « qui je puis être et j’aimerai être en relation ».

Avec l’éclairage bienveillant et sécurisant de la logique émotionnelle, dans un cadre agréable favorable à l’étude.

L’émotion au cœur du couple

Co-animé par Catherine Aimelet-Périssol et Sylvie Alexandre-Rochette

Amour, amitié, entente, partage, projets ensemble… Le couple est porteur de bonheur.

Au point peut-être de penser qu’être à deux suffit pour qu’enfin s’apaise la charge émotionnelle.
Quand la voilà qui revient, vous vous mettez à douter, à reprocher à l’autre ou à vous effacer ?
Faire couple est en réalité un véritable défi pour chacun d’entre nous.
Cette union vient nous chercher dans les profondeurs de notre existence.
Le couple met en jeu le corps à corps, le cœur à cœur et l’esprit à esprit !

La peur est bien souvent tapie dans la relation, à l’origine de déceptions, de projections et d’attentes.
Au point d’installer un dialogue de sourds !

La logique émotionnelle permet de préciser la nature véritable de cet enjeu qui, avant de se situer entre moi et l’autre, se situe en soi, entre réalité corporelle et affectivité psychique : la désunion de cette double nature qui est la nôtre se traduit par la difficulté de faire couple, en soi donc avec l’autre.
Cet autre, avec lequel la vie est difficile, est pourtant une occasion de mieux regarder la qualité du couple intérieur.

Deux journées pour découvrir cet enjeu et apporter un regard neuf et apaisé sur ce qui nous relie.