Décrypter l’intelligence vivante de l’émotion

Et si l’amour était plus que ce que nous croyons ?

9 juin 2016

Et si l’amour ne se réduisait pas à sa fonction affective, tellement soumise aux aléas émotionnels qui nous traversent et nous font douter d’être aimable, aimé, aimant ?

Et si l’amour était ce sentiment que nous pouvons faire émerger de soi, en soi pour peu que nous posions notre attention au bon endroit: au cœur de notre cerveau reptilien, le bienveillant, le soignant à partir duquel se déploient notre mémoire affective et nos sentiments.

L’amour témoigne alors d’une ouverture,  à soi comme nous sommes, aux autres et au monde.
L’amour est un bien trop précieux pour le laisser à la seule fluctuation de nos pensées conscientes nourries d’idéaux, de croyances, d’attentes et en conséquence de  ressentiments et de frustrations.

 
Comment la logique émotionnelle peut nous aider à mieux voir l’amour dans la vie.

Partie 1
Partie 2

aléas, amour