Logique Émotionnelle et Ostéopathie

 

En Logique Émotionnelle (LE), nous résonnons les mots du patient pour que celui-ci, en s’entendant lui-même, s’approprie le sens du processus émotionnel qui l’impacte.

La sensation d’impact est équivalente à celle d’une onde de choc d’un traumatisme corporel direct.

L’émotion marque ainsi son empreinte dans nos tissus, dans les cellules qui les composent. Le corps mémorise ces impacts et s’y adapte en schémas de lésions traumatiques, témoins d’une expérience de vie.

 

En Ostéopathie nous accompagnons les tissus du corps (du plus souple : ce qui est liquidien, au plus dense : l’os, la structure) avec notre « main dite d’écoute » pour qu’ils retrouvent ainsi leur liberté, leurs fonctions, leur homéostasie (la capacité à trouver son équilibre).

 

Les écoutes LE et Ostéopathie potentialisent la voie de guérison des patients.

Elles conjuguent naturellement l’écoute des mots pendant le temps de l’anamnèse et celle des tissus pendant le temps du traitement.

Elles associent une écoute des tissus avec une écoute des mots qui disent le vécu des tissus et participent à leur libération.

Elles donnent du sens aux mots qui disent les maux et aux maux qui traduisent ce qui a du mal à être dit. Ainsi le sujet reprend en conscience sa vitalité et son libre arbitre.

 

L’ostéopathe praticien en LE, gagnant en qualité d’écoute de lui-même pour lui-même, renforce sa propre congruence pour gagner ensuite en disponibilité, en acuité d’écoute des mots, et en qualité de mains d’écoute.

Il valorise sa posture de thérapeute prêt à tout entendre, avec son oreille anatomique et ses mains, pour accompagner le patient sur son chemin de vie, vers son autonomie.

Anne-Béatrice LEYGUES